Le bonheur au travail : Risques et opportunités / Michel Guillemin

Happiness at work: Risks and opportunities

Résumé

C’est dans la perspective du bien-être subjectif au travail que cet article traite du bonheur et de son émergence dans le monde du travail. Il est clair que l’une des raisons principales de cette émergence réside dans le fait que la souffrance au travail ne cesse d’augmenter et qu’elle appelle à un réveil des consciences et à l’expression de plus en plus forte des aspirations de plus en plus forte des individus concernés et en particulier des jeunes générations. Après un survol des mesures qui sont prises actuellement dans certaines entreprises, pour répondre à ces aspirations, il reste à comprendre pourquoi la situation ne s’améliore pas, malgré toutes les connaissances et les évidences scientifiques et économiques accumulées jusqu’ici. Cet article présente les risques et les opportunités se profilant dans les entreprises qui mettent en place des stratégies de promotion du bonheur au travail. C’est sur le plan éthique que se situent principalement les risques, si les objectifs réels de l’entreprise (rendement, économie) sont travestis en mesures apparemment humanistes. Quant aux opportunités, elles apparaissent très prometteuses tant sur le plan personnel des individus que sur le plan de l’entreprise et de la société, dont la « bonne santé » ne peut être qu’améliorée.

Mots-clés : Bien-être ; Santé globale ; Responsables du bonheur ; Enjeux éthiques ; Salutogénèse.

Abstract

In this paper, happiness is considered as a subjective feeling of well-being that may be threatened or promoted at the workplaces where this aspect has recently emerged. It is obvious that one of the main reasons to explain this emergence is the fact that suffering at work continues to increase and triggers awareness and craving for better working conditions especially for the younger generation. After a quick review of the measures some companies are taking to cope with these aspirations, it remains to understand why the global situation is not improving in spite of the knowledge and the scientific evidences accumulated up to now. This paper presents risks and opportunities looming ahead for companies that promote happiness at work through different strategies. Risks mainly occur at the ethical level when the real objectives of the company (benefits, productivity) disguise as apparently humanist measures. As to the opportunities, they look very promising both on a personal level and on a collective level for the company and for society whose “good health” can only be improved.

Keywords: Well-being; General health; Chief happiness officer; Ethical issues; Salutogenesis.

Accès au texte intégral